Jeudi de l’ASSQ – 10 février 2022

le 3 février 2022 à 10:03
communications

Premier jeudi de l’ASSQ 2022!

Titre : Sélection de facteurs confondants à partir de la méthode du changement du coefficient estimé : limites et alternatives

Quand : jeudi le 10 février 2022 à 16h00

Conférencier : Denis Talbot, Professeur de biostatistique à la faculté de médecine de l’Université Laval

Lien Zoom : https://ulaval.zoom.us/j/66735547679?pwd=elBoOTMwdlNsMjcrQXZ6OUcwa3ZHdz09

          ID de réunion : 667 3554 7679

          Code secret : 103614

Voici quelques informations sur la conférence :

Lorsque l’on s’intéresse à l’effet d’une variable explicative sur une variable réponse, il est généralement nécessaire d’effectuer un ajustement statistique pour les variables confondantes. Ces variables confondantes peuvent être conceptualisées comme les déterminants communs de la variable explicative et de la réponse. La méthode du changement dans le coefficient estimé est une approche populaire pour la sélection des facteurs confondants à partir des données dans divers domaine, notamment en épidémiologie. Plusieurs références suggèrent que cette méthode est préférable à d’autres basées sur des tests de signification statistique des coefficients. Toutefois, cette méthode suscite également des questionnements. Dans le cadre de cette présentation, nous explorerons les défis et les limites associées aux méthodes de sélection des facteurs confondants basées sur les données. En particulier, des résultats d’expériences numériques seront présentés et illustreront que la méthode du changement dans le coefficient estimé produit des résultats biaisés, avec des intervalles de confiance invalides et est incapable de discerner entre les vrais facteurs confondants et les autres types de covariables. Une brève discussion d’approches alternatives de sélection des facteurs confondants sera proposée.

Denis Talbot a obtenu un baccalauréat et une maîtrise en statistique de l’Université Laval et un doctorat en mathématiques de l’UQAM.  Il a travaillé au Service de consultation statistique de l’Université Laval. Il est maintenant professeur au département de médecine sociale et préventive de l’Université Laval et chercheur pour l’axe Santé des populations et pratiques optimales en santé au Centre de recherche CHU de Québec. Il est spécialisé en inférence causale et s’intéresse particulièrement aux aspects informatiques des méthodes statistique. Denis est membre actif de l’ASSQ;  il a été éditeur en chef de Convergence de 2013 à 2018.

Share