Colloque Statistique et de Biostatistique 2016

L’assemblée générale annuelle aura lieu le vendredi 6 mai 2016 à  l’Université Laval (Pavillon Alphonse-Desjardins, salle Le Cercle) à Québec. à Québec. Cette activité dure la journée entière.

Ne manquez pas cet événement !

Nous vous laissons découvrir le programme de la journée : ici.

Voici le formulaire d’inscription en ligne  pour participer de l’événement.

Documents pertinents:

Conférences

 

David Haziza

Titre : Marges d’erreurs dans les enquêtes  probabilistes et non probabilistes

Résumé :

La marge d’erreur est un outil important dans les enquêtes permettant de quantifier la volatilité (ou la précision) d’une estimation et de construire des intervalles de confiance. Une question revenant fréquemment est celle de la marge d’erreur dans le contexte d’enquêtes non probabilistes. Peut-on, dans ce cas, fournir une marge d’erreur? Cette question a soulevé un vif débat en France à l’automne 2011, alors que Marine Lepen, candidate à l’élection présidentielle, avait été créditée d’une part importante des  intentions de vote à l’issue d’un sondage non probabiliste. Durant cette présentation, nous discuterons de la marge d’erreur pour des enquêtes probabilités et non probabilistes et présenteront les cadres inférentiels sous-jacent.

Biographie :

David Haziza est professeur agrégé au département de mathématiques et de statistique de l’Université de Montréal. Il est également consultant pour Statistique Canada. Ses intérêts de recherche portent sur le traitement de la non-réponse dans les enquêtes, les méthodes robustes et les méthodes de ré-échantillonnage.

François Bellavance

Titre : Caractéristiques et classification des accidents routiers au travail survenus au Québec de 2000 à 2008

Résumé :

Les travailleurs indemnisés à la suite d’un accident routier au travail représentent environ 2 % de tous les travailleurs indemnisés par la Commission de la santé et de la sécurité du travail du Québec (CSST). Toutefois, les décès liés à un accident routier représentent entre 25 % et 30 % de tous les décès accidentels au travail. Ils constituent la première cause de décès accidentels au travail.

Malgré cette constatation, il y a relativement peu d’études examinant les caractéristiques et les facteurs de risque de ce type d’accident. Un effort conjoint de la CSST et de la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ) a permis la création d’une base de données de plus de 8000 sujets qui ont été indemnisés par la CSST à la suite d’un accident de la route au travail ayant eu lieu entre les années 2000 et 2008.

Des analyses de correspondances multiples et de regroupements ont permis de classifier l’ensemble de ces accidents routiers au travail en sept segments qui ont chacun leurs caractéristiques propres. Parmi les caractéristiques qui distinguent ces sept segments, nous retrouvons le type de véhicule, la limite de vitesse autorisée, l’environnement, la sévérité et la nature de la blessure, la cause probable de l’accident, le genre d’accident, l’aspect de la chaussée, l’heure de l’accident et le sexe du travailleur. Il y a aussi des différences significatives entre les segments en ce qui a trait au nombre de jours d’indemnisation et au montant total des prestations.

La prévention des accidents routiers au travail représente un défi pour la CSST. Les résultats de cette étude contribuent à une meilleure compréhension de la problématique et fournissent de l’information utile pour développer des programmes de prévention adaptés aux spécificités de chacun des groupes d’accidents routiers au travail identifiés.

Biographie :

François Bellavance est professeur titulaire au département de sciences de la décision à HEC Montréal. Il est aussi membre des centres de recherche CIRRELT (https://www.cirrelt.ca/) et GERAD (https://www.gerad.ca/). Il a obtenu son Ph.D. en statistique en 1994 de l’Université de Montréal. Il a été directeur du service de consultation statistique de l’Université Simon Fraser (1990-1993), biostatisticien au centre hospitalier St-Mary et professeur adjoint au département d’épidémiologie et de biostatistique de l’Université McGill (1994-1998) avant de joindre HEC Montréal en 1998. Ses intérêts et ses récentes activités de recherche portent sur les méthodes d’exploitation de données (data mining) et sur diverses problématiques liées à la sécurité routière. Il a été directeur du Réseau de recherche en sécurité routière du Québec (http://www.rrsr.ca/) de 2010 à 2015. Il a aussi été membre de la Table québécoise de la sécurité routière (2005-2015) et membre du conseil d’administration de l’Association canadienne des professionnels de la sécurité routière (2008-2015). Il a été président du groupe de biostatistique de la SSC en 2000-2001 et membre du conseil d’administration de la SSC comme représentant de la région du Québec de 1998 à 2000 et de 2005 à 2009. Il a été membre du comité de sélection des subventions de recherche en statistique du CRSNG de 2006 à 2008. Il est présentement membre du comité exécutif du Groupe de statistique industrielle et de gestion de la SSC (Président-élu 2015-2016, Président 2016-2017, Président sortant 2017-2018).

 

Sylvain Tremblay

Titre : SAS, significatif depuis 40 ans !

Résumé :

Ma présentation, “SAS, significatif depuis 40 ans!”, va faire le point sur les avancées récentes de SAS dans le domaine de l’analytique afin d’offrir des outils adaptés aux nouvelles réalités auxquelles font face les statisticiennes et statisticiens d’aujourd’hui.

Biographie :

Sylvain Tremblay est natif de l’Outaouais mais a grandi en Gaspésie, au Saguenay et sur la rive-sud de Montréal. Diplômé de l’Université de Montréal en statistiques, il a travaillé en recherche marketing dans le domaine publicitaire. Il s’est joint à SAS Canada il y a plus de 17 ans dans un rôle de prévente et depuis les 11 dernières années, il travaille en tant qu’instructeur dans le groupe d’éducation chez SAS où il donne de la formation en programmation, en statistiques, en data-mining et en intelligence d’affaires.

 

Bernard Clément

Titre : La démocratisation de la statistique

Résumé :
La statistique est une discipline en pleine transformation. Les éléments de cette transformation sont nombreux et vont aller en s’accentuant de plus en plus et auront un impact significatif dans la prochaine décennie. Le vocabulaire change : analytique, science des données (data science), big-data (données massives), R, Pyton, Hadood, etc. Depuis toujours, la statistique est utilisée dans tous les domaines d’activité humaine. Mais on assiste à une plus grande utilisation et exploitation des banques de données par des professionnels qui ne sont pas des statisticiens. Le mouvement s’accentue dans tous les domaines: management, sciences de la vie, sciences sociales, sciences physiques, ingénierie etc. Un des éléments moteur de cette révolution est l’accès à des logiciels conviviaux qui facilite grandement la mise en œuvre des analyses statistiques. Ces logiciels sont pleins d’excellentes ressources accessibles locales, en ligne et par des réseaux sociaux de discussion. En tant que statisticien professionnel doit-on s’inquiéter de cette tendance qui s’accentue et qui semble irréversible? Je vais tenter de donner quelques éléments de réponse à cette question et proposer d’examiner le rôle du statisticien d’aujourd’hui et celui de demain.

Biographie :
Bernard Clément,  PhD est professeur titulaire au département de mathématiques et de génie industriel de l’École Polytechnique de Montréal affiliée à l’Université de Montréal. Il possède plus de 40 années d’expérience en enseignement des méthodes de statistiques appliquées et en management de la qualité aux ingénieurs et scientifiques. Sa liste de clients comprend  IBM, Sidbec-Dosco, Noranda Research Center, Bolting Technology Council, Nortel, Institut de Recherche en Biotechnologie, Compagnie Générale des Eaux (Vivendi), Bell, Postes Canada, DALSA semi-conducteurs, Cardianove, Warnex, Camoplast et plusieurs établissements de recherche universitaires et industriels. Il est membre élu de l’International Statistical Institute, membre de American Society of Quality, membre de American Statistical Association. Il a été vice-président du Canada Quality Council, administrateur de l’Association québécoise de la Qualité (Mouvement Québécois Qualité), et il fut président de la Société Statistique de Montréal. Il a été membre du comité ISO du Standard Council du Canada. Il a fondé Génistat Conseils Inc., une firme de consultation spécialisée en design et analyse d’études statistiques. Son produit principal est le transfert d’expertise, de connaissance et de management pour l’amélioration de la qualité des produits et des procédés.

FacebookTwitterGoogle+LinkedIn