Statistique et vie : leçon de conduite

le 10 septembre 2018 à 15:55
Pierre Lavallée

Plus de six jeunes conducteurs sur dix estiment que leurs parents sont les personnes qui ont le plus influencé leur façon de conduire. Selon cette même enquête, menée par la Fondation VINCI Autoroutes, seulement 25 % des conducteurs sondés estiment que leur moniteur d’auto-école a eu une influence sur leur façon de conduire, et les 10 % restants mettent en avant l’attitude du reste de leur entourage. L’étude souligne que la conduite s’apprend en réalité dès le plus jeune âge, dès qu’un enfant s’assoit sur la banquette d’une voiture. Le comportement des parents au volant sera intégré puis reproduit, de façon consciente ou non, par leurs descendants quand ils se retrouveront eux-mêmes derrière le volant. Ainsi, 37 % des jeunes conducteurs qui ont vu leurs parents conduire en état d’ébriété font de même et 71 % de ceux dont les parents prenaient le volant en étant très fatigués disent le faire aussi. On retrouve le même atavisme dans d’autres comportements, tels que les insultes à un conducteur, le stationnement en double file ou le non-respect des feux rouges et des stops. À l’inverse, les bonnes manières se transmettent également. Chauffard ou conducteur exemplaire, tous admettent une différence notable avec leurs parents : l’usage du téléphone au volant. L’effet générationnel, sans doute!

[Tiré de l’Almanach Vermot 2018, Éditions Hachette.]

(Retour à la table des matières)

FacebookTwitterGoogle+LinkedIn