Mot du rédacteur en chef

le 10 septembre 2018 à 15:56
Pierre Lavallée

pierre-l

Ça y est! J’ai pris la barre de Convergence, le journal de notre association. Depuis ses tout débuts, Convergence n’a pas servi que de moyen de communication auprès des membres. Il a aussi servi à les tenir informés des produits informatiques reliés à la statistique (par exemple, la chronique SAS), à les tenir au courant des événements statistiques à venir, à les instruire (par exemple, la chronique historique) et à les divertir (par exemple, les statistiques de vie). Je ne compte pas changer cela, et ne vous attendez pas à de grands bouleversements de ma part. La raison est simple : j’ai toujours aimé lire le Convergence pour son contenu diversifié, intéressant, pas trop long, soit ce que je recherche dans une publication. Bien des gens comparent avantageusement Convergence au journal d’autres associations…

En fait, ce n’est pas tout à fait vrai qu’il n’y aura pas de changements. Il y aura un changement – en fait, un ajout – au format du Convergence : une version PDF, en plus de la version HTML. Certains me diront : « Pourquoi une version PDF? La version HTML ne suffit-elle pas? Qui lit encore des documents en PDF? » La réponse est simple : moi. Plus sérieusement, lire la version HTML demande d’être en ligne, ce qui n’est pas toujours le cas pour tout le monde. Par exemple, à Statistique Canada, l’accès limité à Internet freine les élans des gens à aller lire des publications en ligne. La version PDF est alors la version la plus facile à faire circuler. En plus, les plus vieux diront aussi que d’imprimer Convergence sur papier et en faire sa lecture de chevet est un des petits plaisirs de la vie. Si, si, j’en connais au moins un…

Tout ça pour vous dire que Convergence est là pour vous, statisticiennes et statisticiens du Québec, et j’espère que ce numéro répondra à vos attentes.

Bonne lecture, dans sa version qui vous plaira le plus.

Pierre Lavallée

(Retour à la table des matières)

FacebookTwitterGoogle+LinkedIn