Mot du président

le 4 mai 2017 à 14:55
dtalbot

Bonjour,

Je suis heureux de m’adresser à vous en tant que président de l’ASSQ. Nous vivons dans des temps intéressants. Le métier de statisticien change. Beaucoup de gens ont des données et ne savent pas trop quoi en faire. Au début de l’année, un atelier de maillage sur l’analyse de données et la prise de décision, organisé pour le Centre de recherches mathématiques par mon collègue Thierry Duchesne, a attiré plus de cent personnes, des industriels avec des données à traiter et des universitaires susceptibles de les aider. Dans le dernier Convergence, Denis Talbot fait état du Club des utilisateurs SAS de Québec dont la réunion, en décembre dernier, a été très populaire. Et que dire du prochain colloque R à Québec qui laisse présager un franc succès. Pour les diplômés en statistique, les perspectives d’emploi sont toujours aussi bonnes. Peut-être que les postes au gouvernement sont aujourd’hui un peu plus difficiles à obtenir qu’il y a dix ou quinze ans, de nouveaux employeurs émergent cependant. Aujourd’hui, les institutions financières embauchent une fraction importante des finissants, plus importante qu’il y a 20 ans. De nouvelles appellations apparaissent dans notre vocabulaire, par exemple un finissant a récemment été engagé en tant que « data scientist » dans une entreprise de la région de Québec. Il y a aussi « Business Analytics » ou intelligence d’affaire, l’analyse de données d’entreprise pour, par exemple, mieux connaître le profil de la clientèle et la façon dont elle utilise les services, et bien sûr « Big Data » qu’on entend beaucoup, et qui est utilisé à toutes les sauces.

Rivest Louis-Paul

Dans ce contexte, l’ASSQ est aujourd’hui plus pertinente que jamais. Sa mission de regrouper les statisticiens et de promouvoir la statistique est aussi importante que lors de sa fondation en 1995. Il faut, aujourd’hui comme il y a vingt ans, favoriser les échanges entre les statisticiens et contribuer à leur formation continue. Sur le site web de l’ASSQ, la rubrique carrière est une destination obligée pour tous les étudiants qui cherchent un emploi après avoir obtenu un diplôme en statistique. C’est dans cet esprit que j’occuperai le poste de président. Il faut maintenir l’association tout en restant fidèle à son mandat initial, pas de changement de nom à l’horizon! Je vous invite à participer aux activités de votre association et éventuellement à vous impliquer dans son fonctionnement. En terminant, je veux souligner la contribution de Denis Talbot qui laisse le poste d’éditeur en chef de Convergence. Il sera remplacé par Bouchra Nasri et Bruno Rémillard. Bouchra était présidente par intérim. Elle a tenu le fort et a facilité l’entrée en fonction du nouveau CA. Merci Bouchra, Bruno et Denis!

 

Louis-Paul Rivest, président

Retour à la table des matières

FacebookTwitterGoogle+LinkedIn