Mot du président

le 19 avril 2016 à 15:08
dtalbot

Bonjour,

 

Suite à la vacance du poste en décembre dernier, j’ai décidé de faire le saut à la présidence de l’ASSQ. J’œuvre comme professionnel en statistique depuis une dizaine d’années. Ma formation de base fut obtenue à Polytechnique Montréal sous la supervision du professeur titulaire, M. Bernard Clément, Ph. D.

 

J’ai accepté de présider l’ASSQ afin de promouvoir la statistique appliquée. En fait, après agi comme consultant ou comme champion en amélioration continue dans de grandes sociétés, dans plusieurs PME et dans des centres de recherche, j’ai pu clairement constater que les organisations moyennes et grandes appliquent souvent très mal la statistique.

 

De façon plus drastique, souvent, les entreprises détruisent de la valeur. Procédés contrôlés par des logiciels en temps réels sans égard au comportement statistique; règles de détection apposées à deux sigma accroissant automatiquement la variation ; contrôle de la qualité par inspection « accepté-rejeté » au détriment du management de la qualité ; centres de recherche concevant encore des expériences en faisant varier un facteur à la fois (ou plan d’expérience mal choisi) ; manque de techniques statistiques éprouvées de mesure de fiabilité des produits et ainsi de suite.

 

On aurait tort de croire que ceci n’est que l’apanage du domaine industriel. Ces erreurs méthodologiques existent également dans d’autres types d’organisations dans des contextes spécifiques bien à eux. Les conséquences de ce manque de connaissances sont grandes. En fait, le gaspillage industriel et institutionnel est probablement un des plus grands facteurs de gaspillage. Ressources humaines, énergie, matière première sont tous des éléments de gaspillage au même titre que tout gaspillage domestique, et ce, avec les mêmes implications.

 

Mais la plus importante répercussion demeure notre retard concurrentiel face à la mondialisation. C’est pourquoi, dans mon mandat, j’aimerais rapprocher les industries et les institutions des professionnels de l’ASSQ de façon à non seulement promouvoir nos services, mais également démontrer les avantages de l’utilisation de la statistique, tenter de récupérer le maximum de connaissances statistiques appliquées de valeur par les « meilleurs », et ce, à tous les niveaux et dans tous les secteurs d’activités.

 

Pour atteindre cet objectif, nous avons besoin de votre implication. Des propositions d’activités seront faites à l’assemblée générale du 6 mai prochain dont la dévouée Bouchra Nasri est l’organisatrice. C’est l’occasion parfaite pour apporter vos idées ou nous faire connaître votre intérêt. Donc, ne manquez pas d’y participer. Des décisions importantes quant à l’orientation de l’ASSQ y seront prises.

 

J’aimerais terminer en remerciant les membres du CA précédent, et plus particulièrement madame Véronique Tremblay pour son aide et le temps qu’elle a pris à me transmettre, de façon professionnelle, les éléments nécessaires à la prise en charge de mon poste. Sans eux, je n’aurais pas la chance de m’exprimer à mon tour. J’aimerais également souligner la contribution et le soutien des membres du CA actuel avec qui j’ai le plaisir de travailler.

 

Au plaisir de vous rencontrer bientôt,

 

Jean-Roch Leclerc, M.B.A., M.Ing.

CSSMBB, CQE-ASQ, Stat.ASSQ

 

 Retour à la table des matières

FacebookTwitterGoogle+LinkedIn