Si TO(i)TEM le golf…alors lis ce qui suit

le 6 janvier 2016 à 11:31
dtalbot

img1b

La 17e édition du tournoi de golf de l’ASSQ aurait pu faire partie des légendes amérindiennes… Je vous explique :

Depuis quelques années, le golf est un sport qui perd des plumes… Quoique cette année, il aurait pu en gagner… n’eut été d’un refus de ma part.

Quelques semaines avant la tenue du tournoi, je reçois un appel

 

– Interlocuteur : « M. Ouimet, est-il trop tard pour s’inscrire au tournoi de golf? »

– Moi : « Non, pas du tout…et il reste de la place. »

– Interlocuteur : « Pas besoin d’être membre pour se joindre à vous? »

– Moi : « En effet, on accepte des non-membres. Combien êtes-vous? »

– Interlocuteur : « On est trois ou quatre joueurs, je vous le confirmerai. »

– Moi : « D’accord…pourrais-je savoir à qui est-ce que je parle? »

– Interlocuteur : « Je m’appelle Antilope Rapide (le nom a bien sûr été changé pour protéger l’identité de l’interlocuteur). On vient de la Basse-Côte-Nord. »

– Moi : OK… d’accord… la Basse-Côte-Nord, me dis-je. J’te dis qu’on pogne en batinse… « Mais… c’est quoi votre lien avec l’ASSQ? »

– Antilope Rapide : « Aucun… on fait partie d’un conseil de bande… et on cherchait un tournoi de golf où s’inscrire. »

– Moi : (Avalage de travers) Je leur dis quoi?! J’m’imagine un des participants qui me demande : « Heille Claude, c’est qui les quatre joueurs en file indienne qu’on ne connaît pas? » Je finis par leur dire qu’on est une Association et que les non-membres qu’on accepte sont soit des conjoints de membres ou encore des personnes intéressées de près ou de loin à la statistique. La Basse-Côte-Nord… je l’sais que c’est loin… ce n’est pas de ce loin-là dont j’parle… en référence à s’intéresser de loin à la statistique… alors vous comprendrez!

– Antilope Rapide : « D’accord M. Ouimet, merci quand même. »

– Moi : Ouf… même en raccrochant, je n’ai pu m’empêcher de me demander si ce n’était pas quelqu’un qui me jouait un tour… mais semble-t-il que non! Par la suite, j’me suis dit qu’il y avait probablement réunion de conseils de bandes au village Huron la fin de semaine du tournoi et comme le Golf Lorette est voisin du village Huron, ils ont dû taper sur Google « Lorette tournoi golf 12 septembre »… et… Paf! C’est notre annonce de tournoi qui est sortie en premier!

 

Le jour J arrivé, serions-nous abordés par ce quatuor inusité? Ne voulant courir aucun risque, nous avons traîné avec nous une tête de totem… en guise de dieu protecteur!

img2b

 

(Dixit Wikipédia : animal-totem est un animal vénéré comme une divinité, l’ancêtre d’un clan ou un protecteur. Très présent dans les cultures amérindiennes, l’animal-totem se trouve également dans de nombreuses cultures africaines et en Europe.)

 

Superstition ou pas, l’ara a fait le travail! Et Pocahontas Auger avec sa horde d’animaux fidèles assurait également une sorte de cordon de sécurité… même si nous ne nous sentions bien sûr aucunement menacés!

 

Cette belle journée s’est terminée au Gab’s, histoire de conclure avec un repas digne d’un chef… sans plumes!

Prochain rendez-vous : le samedi 10 septembre 2016… dans un lieu qu’on gardera secret le plus longtemps possible… pas de chance à prendre!

Voici quelques photos de participants présents. Saurez-vous les reconnaître ?

img3bimg4bimg5b

 

Ah oui, j’oubliais de vous mentionner… il a fait beau en ce samedi 12 septembre. Les conditions de jeu étaient excellentes, la douzaine de participants s’y sont amusés ferme. Il ne manquait à notre bonheur qu’une occasion de rassemblement avec Antilope Rapide et ses acolytes pour fumer le calumet de paix… histoire de s’assurer qu’il n’y ait aucune ambiguïté associée à notre refus de les laisser se joindre à nous… et qu’ils puissent regagner leur domicile sans qu’ils ne soient trop amers indiens!

 

Claude Ouimet

Retour à la table des matières

FacebookTwitterGoogle+LinkedIn