Statistiques et vie

le 29 septembre 2013 à 18:07
dtalbot

Statistiques : données permettant d’affirmer n’importe quoi, chiffres à l’appui.

[Michel Lauzière, Dictionnaire inutile… mais pratique.]

On est mal…

Des chercheurs israéliens se sont penchés sur les tenues des personnels soignants. Et ce qu’ils ont trouvé les a stupéfiés : 65% des blouses des infirmiers et 60% de celles des médecins étaient infestées de bactéries, voire qu’elles étaient une source d’infections nosocomiales résistantes aux antibiotiques.

[Tiré de l’Almanach Vermot, petit musée des traditions et de l’humour populaires français, 2013.]

C’est vraiment la chute

On tombe à la renverse. Selon un rapport du National Health Service, près de 20 000 personnes seraient tombées de leur lit et ont été admises dans les hôpitaux britanniques l’an passé. Le rapport fait aussi état de deux cents patients tombés de leur chaise et de 170 ayant chuté d’une falaise. Quant à ceux qui chutent dans les sondages, il n’est pas prévu de les amener à l’hôpital.

[Tiré de l’Almanach Vermot, petit musée des traditions et de l’humour populaires français, 2013.]

Qui freine Internet?

L’utilisation d’Internet est quelque peu freinée, car les réticences sont nombreuses.

40% des plus de 65 ans estiment que les ordinateurs sont trop compliqués.

30% ne sont pas sûrs que les services d’Internet puissent répondre à leurs besoins quotidiens.

14% sont inquiets quant à la sécurité des transactions et à la protection de leurs données personnelles, bancaires ou autres.

12% pensent que le coût des nouvelles technologies est un frein à leur adoption.

Bref, les réticences tiennent en peu de mots : « trop cher, trop compliqué, ne sert à rien. » Mais bien sûr, ce n’est pas l’avis de la jeune génération.

[Tiré de l’Almanach Vermot, petit musée des traditions et de l’humour populaires français, 2013.]

Debout les myopes!

D’après un sondage de spécialistes, 79% des Français ont des problèmes de vue! Pour ces mêmes spécialistes, la cause en serait les écrans tous azimuts et bien sûr le vieillissement.

[Tiré de l’Almanach Vermot, Petit musée des traditions et de l’humour populaires français, 2013.]

Calculus

Les chiffres arabes que nous utilisons ne furent d’usage général en Europe que dans la seconde moitié du XVe siècle. Le calcul sur des chiffres romains, utilisé jusqu’alors, étant très incommode, on effectuait les quatre opérations au moyen de jetons. Les premiers furent de simples cailloux, en latin calculus.

[Tiré de l’Almanach Vermot, petit musée de traditions et de l’humour populaires français, 2013.]

Pierre Lavallée

Retour à la table des matières

FacebookTwitterGoogle+LinkedIn