Mot de la présidente

le 15 octobre 2012 à 15:10
dtalbot

Depuis mon élection à titre de présidente de l’ASSQ, je reviens constamment sur le même sujet : l’implication et la participation des membres à la vie de notre association. Encore en juin dernier, lors de l’assemblée générale, j’ai martelé ce message qui est selon moi un incontournable à la longévité de l’ASSQ.

Mais qui prône l’implication doit aussi faire preuve de reconnaissance à l’égard de ceux qui entendent son message. J’aimerais donc aujourd’hui profiter de la tribune qui m’est offerte pour souligner certaines de ces contributions qui seront peut-être pour vous source d’inspiration.

Le 8 septembre s’est tenu le 14e tournoi de golf de l’ASSQ. Quatorze éditions toutes organisées par un seul et même homme : Claude Ouimet. Chaque année, pas besoin de le lui rappeler ou de quêter son aide. Claude prend les devants, trouve le terrain, le restaurant, envoie les invitations, recueille les inscriptions et les paiements, s’assure du bon déroulement. Et en 14 ans, jamais de plaintes ! Merci Claude pour cette activité mais aussi pour toutes les autres fois où tu as contribué à l’ASSQ en étant membre du CA, rédacteur pour le Convergence, livreur de vin pour les 5 à 7, et quoi d’autre encore.

Les dernières élections, et les précédentes aussi, se sont déroulées sous la direction de Marie-Ève Tremblay qui a généreusement accepté d’agir à titre de présidente d’élections. Oui, je sais, il y a bien longtemps que l’ASSQ n’a pas vécu de «vraies» élections puisque les représentants au CA sont généralement élus par acclamation. Mais ça ne veut pas dire qu’il n’y a rien à faire ! Il faut mettre en place le processus, établir le calendrier, solliciter les candidatures, annoncer les résultats, être prêt, au cas où… Marie-Ève aussi a déjà eu l’occasion de s’impliquer autrement, en particulier à titre de membre du CA. Merci de contribuer à la vivacité de notre association.

Saviez-vous qu’à chaque édition du Convergence, en plus de Denis Talbot le rédacteur en chef, deux personnes assument les fonctions de rédacteurs adjoints et relisent chacun des textes pour en assurer la meilleure qualité ? Depuis 2005, Myrto Mondor et Steve Méthot consacrent de nombreuses heures à réviser et corriger les textes qui leur sont soumis. Mais leur contribution date de bien plus longtemps car Steve agit comme rédacteur adjoint presque depuis les débuts du Convergence soit depuis 1997. Quant à Myrto, elle a occupé le poste de rédactrice en chef en 2003. Merci pour ce travail qui, bien que réalisé dans l’ombre, contribue à l’amélioration de notre principal véhicule de communication.

Est-ce que j’ai fait le tour ? Bien sûr que non. Je n’ai pas parlé des nombreuses personnes qui se sont succédées au conseil d’administration, des précieux collaborateurs qui rédigent fidèlement des articles pour le Convergence (dont Pierre Lavallée et Sylvain Tremblay), du personnel de SOM qui nous offre un support administratif inestimable, de ceux qui ont consacré leur temps à l’organisation des activités sociales et professionnelles de l’ASSQ par leur support logistique, ou par la tenue d’une conférence, ou de toute autre façon! Hé oui, si notre association peut aujourd’hui se targuer de fêter ses 17 ans, c’est grâce à vous tous.

Vous avez le goût de souligner la contribution d’un collègue dont je n’ai pas parlé ? Pourquoi ne pas envoyer un petit texte pour la prochaine édition. Vous n’avez pas encore eu l’occasion de vous impliquer vous-même activement ? N’ayez crainte, il n’est jamais trop tard. Votre CA vous prépare toutes sortes d’occasions de vous manifester. Ne vous gênez pas, on compte sur vous.

Nathalie Madore, présidente

Retour à la table des matières

FacebookTwitterGoogle+LinkedIn