Les échos du C.A.

le 24 mai 2012 à 10:06
dtalbot

C’est sur un nouveau clavier que continue cette chronique potentiellement «assourdissante», si on se fie au titre. Pas trop quand même, je vais faire de mon mieux. Est-ce qu’il y a écho… écho… écho… ? Ma prétention ici est de continuer à vous transmettre ce qui se trame chez vos humbles serviteurs, quelles sont les aspirations, les préoccupations et les actions de vos représentants pour 2012.

Titre de secrétaire de l’Association oblige, mettons d’abord quelque chose au clair. CA ou C.A.? Nature ou givré? À moins que ce ne soit l’inverse… Mon prédécesseur utilisait C.A. (nature?), le prédécesseur de mon prédécesseur utilisait CA (givré?)… Sachez que selon la liste des abréviations de la Banque de dépannage linguistique de l’Office de la langue française , les deux formes sont mentionnées. À défaut d’être rigoureux, nous pouvons donc simplement dire que nous montrons nos différents côtés…

Un nouveau C.A. (nature?) implique un nouvel horaire à mettre en place et à des formalités administratives à régler avant de prendre le rythme de croisière. Trois rencontres plutôt matinales ont eu lieu à Québec dans les bureaux du siège social de l’Association, avec les représentants de l’extérieur de Québec en conférence téléphonique. Nathalie Madore, notre présidente, a dû sortir de sa zone de confort mais elle est toujours à l’heure. Jean-François Plante, notre responsable des communications, a même pu changer la couche de son garçon, tout ça en ligne, sans que nous n’interrompions la discussion, malgré les quelques gazouillis inattendus qui nous ont fait sourire. La preuve est maintenant faite qu’il n’y a pas que les femmes qui ont des aptitudes à faire du multitâches! Tout ça pour dire que nous avons bien hâte de tous se rencontrer en personne une première fois, ça s’en vient.

Comme vous avez pu le constater, le projet de refonte du Convergence est venu à terme en février. Denis Talbot, notre édimestre, a fait du très bon travail pour mettre le tout en forme, après avoir surmonté quelques embûches.

L’autre projet pour amorcer 2012 est le Colloque annuel qui est bel et bien en branle pour le 8 juin à l’Aquarium de Québec. La présidente de l’ASSQ nous donne d’ailleurs plus d’information à ce sujet dans Le mot de la présidente. Il n’y a cependant pas encore de Jeudis de l’ASSQ à l’horaire. Nous faisons appel à vous pour des idées, des contacts, votre intérêt à présenter ce qui est passionnant dans votre travail ou simplement ce qui mériterait d’être connu ou de s’y attarder comme statisticien ou comme individu. Le C.A. a par ailleurs approuvé en mars le formulaire Offre de support à l’organisation d’activités liées à la statistique, formulaire disponible sur le site de l’Association et ayant déjà pris vie par une demande du CASUL pour la 25e Journée de la Statistique. Il y a certainement des activités intéressantes dans vos milieux de travail auxquelles des membres pourraient se greffer. Osez!

Un autre sujet qui nous importe est de finaliser la production du «dépliant» sur la Carrière en statistique qui deviendra un outil pour les membres afin de présenter leur profession, projet qui va bon train et pour lequel vous aurez des nouvelles sous peu.

Mentionnons finalement la partie formelle vécue par tout C.A. soit la révision de ses règlements et statuts, pour lesquels nous vous transmettrons des propositions à débattre lors de la prochaine assemblée générale annuelle. Comme membre, vous pouvez évidemment faire des propositions sur ces règlements et statuts. Ce n’est pas le sujet le plus passionnant, mais si le cœur vous en dit, au risque de me répéter, osez !

Lise Charette
Secrétaire

Retour à la table des matières

FacebookTwitterGoogle+LinkedIn